Quarts - Shakespeare : ''Se pincer pour y croire''

Craig Shakespeare, impressionné par le stade de l'Atletico, a parfois du mal à réaliser qu'il va disputer avec Leicester City un quart de finale de Ligue des Champions. Le manager des Foxes veut profiter de cette soirée mais refuse de se présenter en victime expiatoire. Bien au contraire, Shakespeare souhaite trouver ''l'inspiration'' pour jouer un vilain tour aux hommes de Diego Simeone.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages