Reconfinement : les associations sportives lancent un SOS

Des terrains déserts, des vestiaires silencieux. Face à la crise qui les frappe, les associations sportives de quartier lancent un SOS. Dans une tribune publiée dans L'Équipe samedi 21 novembre, 80 acteurs du sport et élus locaux disent toute leur détresse. "Nous nous sentons oubliés et pas reconnus à la qualité du travail qui est fait dans ces quartiers, déplore Frédéric Thiriez, président de Foot fraternité et ancien président de la LFP. Le sport, c'est la vie". Un nombre de licenciés en baisse Partout en France, le sport amateur est en souffrance : pour la deuxième fois en quelques mois, tous les clubs sont à l'arrêt. Résultat : ils doivent faire avec moins de licenciés, dont le nombre a diminué entre 20% à 30%. Ce n'est pas le seul manque à gagner : les associations déplorent également des pertes d'adhérents, de billetterie, et de partenariats, voire de subventions. Pour les sportifs amateurs, il ne reste que les cours par écrans interposés.