Sylvain Hélaine alias Freaky Hoody, instituteur le jour, star du tatouage la nuit

SHOTLIST PALAISEAU, ESSONNE, FRANCE22 SEPTEMBRE 2020SOURCE : AFPTV 1. Panoramique bas-haut tatouages de Sylvain Helène dit Freaky Hoody2. Panoramique bas-haut tatouages de Sylvain Helène dit Freaky Hoody 3. SONORE 1 - Sylvain Helène dit Freaky Hoody, professeur des écoles (homme, français, 27 sec) : "Au début quand je me fais tatouer, je le fais très égoïstement pour moi, je ne pense pas au reste. Mais avec le recul, je me rends compte que les enfants qui me voient, ils apprennent énormément sur la tolérance et sur le respect des autres. Et peut-être qu’en étant comme je suis, sans le vouloir, rien qu’en étant en contact avec les enfants, peut-être qu’en étant adulte, il y a plus de chance qu’ils ne soient pas racistes, qu’is ne soient pas homophobes, qu’ils ne regardent pas les handicapés comme des bêtes de foire. Donc je me dis que c’est positif." 4. Plan serré yeux de Sylvain Helène dit Freaky Hoody5. Changement de point visage de Sylvain Helène dit Freaky Hoody 6. SONORE 2 - Farid, père d'élève (homme, français, 18 sec) : "Moi je serais directeur, je ne le prendrais pas. Je vous le dis cash, je ne le prendrais pas. Il peut être compétent, il peut être ce qu’il veut, je le prendrais pas. Parce qu’il faut qu’il y ait de la neutralité sur le corps par rapport à l’enfant qui arrive dans le monde, qui découvre, qui apprend. Non, je ne pense pas que ce soit correct. J’ai rien contre les tatouages. Après, les personnes font ce qu’elles veulent, mais en dehors du milieu scolaire." 7. Plan serré pieds des élèves qui sortent de l'école8. Plan serré pieds des élèves qui sortent de l'école